COVID-19

LES ANGES GARDIENS DES ADULTES HANDICAPÉS DEMANDENT DE L'AIDE

3 avril 2020

 

Le Québec vit présentement une situation exceptionnelle. L’éclosion du Covid-19 a chamboulé la vie de tous les québécois. Perte d’emploi, isolement social, maladie pour certains, deuil pour d’autres, détresse psychologique pour plusieurs, les conséquences de l’arrivée du virus sont multiples et sévères.

 

Depuis le début de la crise, le gouvernement du Québec fait preuve d’un leadership exceptionnel, d’une transparence à toute épreuve et prend des décisions à la fois éclairées et humaines.  

 

Aujourd’hui, devant l’ampleur de la crise et la certitude qu’elle va perdurer pendant encore plusieurs semaines, les parents d’adultes handicapés n’ont d’autre choix que de faire appel aux valeurs humaines du gouvernement Legault pour les aider à ne pas tomber au combat.

 

Faisons un survol de la situation des parents d’adultes handicapés :

 

Tout d’abord, nous savons que la grande majorité de ces parents vivent une grande insécurité financière à cause du choix qu’ils ont fait de s’occuper de leur enfant handicapé eux-mêmes. Parents Pour Toujours travaille d’ailleurs depuis plusieurs mois avec le ministre Lionel Carmant sur le dossier de l’équité financière entre les familles naturelles et les familles d’accueil, et des avancées majeures ont été réalisées dans le dossier, notamment lors du dépôt du dernier budget du gouvernement le 10 mars dernier.

 

L’établissement d’un nombre d’heures plancher pour les personnes lourdement handicapées au programme de chèque emploi service et la décision de modifier le programme afin que les parents puissent eux-mêmes recevoir les argents alloués a donné une lueur d’espoir à de nombreux parents qui se sont retrouvés au fond du filet social à cause de leurs obligations familiales particulières.

 

Mais l’ouverture du programme de chèque emploi service aux parents n’est prévue que pour le mois de juin prochain, et dans la tourmente de la crise du Coronavirus, les parents d’adultes handicapés trouvent l’attente très longue. Trop longue.

 

Pendant que plusieurs catégories de personnes reçoivent une aide d’urgence, les parents d’adultes handicapés sont toujours sans soutien. Ils doivent pourtant composer avec des obstacles supplémentaires pour s’adapter à la situation de crise que nous traversons actuellement.

 

Considérant qu’en ce temps de crise, le stress du quotidien est multiplié par mille parce que les différents services comme l’école, les centres de jour et le répit sont fermés et que l’adulte handicapé ne comprend pas toujours la situation et réagit de plusieurs façons au confinement;

 

Considérant que le stress financier se fait sentir plus que jamais : fournitures médicales difficiles à obtenir et souvent hors de prix (gants, lingettes, etc.), stress pour l’achat de nourriture (les gens ont peur de sortir faire leurs achats, ceux qui visitaient auparavant 3 ou 4 épiceries différentes pour profiter des différents spéciaux ne veulent plus le faire, soucieux de leur sécurité ainsi que de celle de leur enfant, et également soucieux de respecter les consignes de se déplacer le moins possible), frais de livraison d’épicerie pour ceux qui ont la chance d’avoir accès au service, etc. Les parents d’adultes handicapés doivent déjà trop souvent se débrouiller avec moins de la moitié de la Mesure du panier de consommation, en ce temps de crise du Covid-19, la situation est encore plus difficile pour eux;

 

Pour ces motifs, Parents Pour Toujours demande au gouvernement du Québec de faire preuve de solidarité en procédant dès maintenant à l’ouverture du programme de chèque emploi service aux parents d’adultes lourdement handicapés. Nous savons que certains parents profitent déjà du programme en mesure exceptionnelle car ils n’arrivent pas à trouver de personnel pour venir les appuyer dans leur quotidien avec leur adulte handicapé. En ce temps de crise, il est évident que les parents ne peuvent absolument pas trouver  de personnel et doivent assurer tous les soins à leur enfant eux-mêmes. Dans un souci de mettre en place des mesures pour aider tous les québécois sans exception, le gouvernement Legault est prié de faire preuve de souplesse administrative en permettant aux parents de profiter dès maintenant du programme en mesure exceptionnelle d’ici l’ouverture officielle du programme aux parents en juin prochain.

 

Quelques témoignages de parents à qui nous avons demandé si l’accès au chèque emploi service dès maintenant les aiderait :

 

« Mes prestations de chômage sont terminées depuis fin février et avec le contexte et en plus je dois m'occuper de ma fille de 38 ans qui ne reçoit plus de services, donc je ne peux pas me trouver ni gardienne ni travail donc pas de $$$ et pas le droit aux prestations canadiennes d'urgence ... Je fais quoi pour survivre avec ma fille qui a besoin d'aide 24/24 ? »

 

« Je dois faire des curages rectaux à ma fille et il n'y a plus de gants nul part, j'ai dû en commander pour la modique somme de 123$ que je ne paye pas habituellement....Je n'ose pas aller à l'aide alimentaire de peur de ramener le virus à la maison! Donc plus cher d'épicerie en plus des frais de livraison! »

 

« Je suis en région et il n'y a pas de livraison et il n'y a pas de service essentiel dans mon village et ça me coûte plus cher d'Internet car mon enfant adore regarder les vidéos sur YouTube et maintenant qu’on ne peut plus sortir elle veut écouter des vidéos sur YouTube mais en région Bell ne donne aucun frais, nous devons payer et beaucoup pour internet illimité car nous sommes sur satellite… »

 

« Mon conjoint a perdu 70% de ses revenus déjà et risque d'être mis à pied. Je n'ai pas d'emploi actuellement, je fais l'école à la maison depuis 3 semaines déjà, j'ai perdu ma gardienne du chèque emploi service le 2 mars et pas question d'engager une nouvelle personne en ce moment, trop risqué pour notre fils. Donc à court terme ça nous aiderait à passer à travers la crise et à payer hypothèque et épicerie. »

 

En conclusion, Parents Pour Toujours croit qu’il est urgent de garantir la couverture des besoins essentiels pour tous les québécois sans exception afin que tous puissent traverser cette période de crise sans crainte de manquer des denrées ou  des médicaments nécessaires pour les semaines à venir.

 

Les parents sont les anges gardiens de leurs enfants adultes lourdement handicapés. Prenons-en bien soin afin qu’ils puissent dire, eux aussi, que ça va bien aller.